Faire selon les règles

Personnellement, la plupart des télé-réalités sont un moyen de tourner le bouton à off l’instant d’une heure. Je ne les suis pas vraiment parce que trop souvent insipides, mais elles réussissent la plupart du temps à l’installer un suspense inattendu.

Présentement sur Artv, une se démarque du lot. L’émission Les règles de l’art suit 14 artistes relevant des défis créatifs à chaque semaine. Ils sont jugés par de célèbres galeristes, critiques d’art et d’autres artistes de renommé. Des éliminations sont faites et le gagnant exposera ses œuvres lors d’une exposition solo au Brooklyn Museum. Cette série démystifie le monde des arts visuels en mettant les artistes dans des positions auxquelles ils ne sont pas habitués de travailler, en les retirant de leur zones de confort. Très intéressant.

J’ai fait un cours durant ma formation en muséologie qui s’appelait Réaliser des objets d’exposition. Nous avions des contraintes de temps et de matériaux. « Il ne vous reste que 30 minutes pour terminer vos supports! », disait l’enseignante dans l’atelier de menuiserie. Il fallait agir rapidement et parfois un défi paraissant simple ne l’était pas du tout. Je me suis souvent prise la tête à trouver des solutions en moins de deux heures. Je me sentais parfois comme dans l’émission Relevez le défi dans les années 90!

Lors du dernier épisode de « Les règles de l’art », ceux-ci devaient créer « une oeuvre qui s’inspire des expériences qui les ont façonnés en tant qu’artistes en utilisant uniquement le matériel mis à la disposition des enfants dans le musée (le Children’s Museum of the Arts) ». J’ai été marqué par l’éclairage des créations à la fin de mon écoute. Littéralement coupée au couteau, la lumière capte uniquement l’œuvre, elle ne se projette pas au-delà de ça. Même à la télévision, mon œil réussit à déceler ce genre de détail et à m’inspirer.

C’est aussi  sur cette même chaîne que la capsule Les Rendez-vous Artv présentait l’exposition The Art of Canadian Costume Design au TIFF Bell Lightbox de Toronto sur le design des costumes à la télévision. Voilà une autre utilisation des textiles dans un domaine où les contraintes ne nous paraissent pas si évidentes. Il semble y avoir plein de faits intéressants, j’aimerais beaucoup pouvoir y aller. Ça serait bien une telle exposition à Montréal, ville où le cinéma et la télévision font partie du paysage urbain. Cela pourrait changer de la mode et des tendances à travers les siècles…

Publicités
Galerie | Cet article, publié dans Art, Textile, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s